DES PETITES MAISONS 

 POUR L'ACCUEIL 

Vers une hospitalité constructive

 
Installer une tiny-house dans son jardin pour héberger
des personnes mal-logées, c'est l'idée que propose le projet IMBY, In My BackYard, in your backyard.
 

LE PROJET

ACCUEIL

Un toit pour des personnes en situation d'exclusion, et un suivi social, tremplin vers une insertion réussie.

SOCIAL

Accueillant et accueillis  partagent, en conservant l'intimité qu'offrent deux logements séparés.

ÉCO-CONSTRUCTION

Une micro maison en éco-matériaux, et l'utilisation de techniques respectueuses de l'environnement.

FORMATION

Le montage sur site est l'occasion de chantiers participatifs, et d'une formation à la construction écologique.

 

L'ASSOCIATION

Créée en 2007, Quatorze développe une approche de l’architecture sociale et solidaire, pour une ville agile et résiliente. L’association mène des projets de conception et construction qui allient les trois piliers du développement durable : social, environnemental, et économique.
Travaillant sur des situations de bidonville, d’espaces publics institutionnels, autant que d’espace communs, Quatorze porte une vision d’architecture mutuelle, plaçant les habitants au centre des projets.
EquipeQuatorzeJuillet2019_web.jpg
Une partie de l'équipe de Quatorze en juillet 2019

EVENEMENTS

Le projet IMBY est profondément européen. Né de l'imagination conjointe d'architectes français (Quatorze) et espagnols (D.A.T. Pangea), il a reçu le premier prix d'honneur au concours "from border to home" du musée d'architecture finlandaise et a été exposé à la biennale de Venise en 2016. Aujourd'hui développé à Paris, le dispositif est aussi exposé et discuté à travers l'Europe, lors d'évènements questionnant l'hospitalité, l'architecture de l'accueil et la co-construction avec les nouveaux arrivants.

LES MAISONS

Chez Charlotte et Dominique

2017

1/1

Chez Laurent

-
2019

1/1

Téléchargez la plaquette de présentation IMBY pour plus d'informations.

Consultez le site de Réfugiés Bienvenue, notre partenaire de suivi social.

 
 

PARTICIPER

 "À mon arrivée, j'allais d'hôtel social en hôtel social. La journée, je trainais avec des compatriotes. Je ne savais rien de la France, eux non plus... Je recevais des papiers administratifs avec écrit "rendez-vous", je ne savais même pas ce que cela voulait dire. Et puis il y a toutes ces questions dans ta tête qui tournent sans que tu puisses les faire sortir... Une fois dans la famille, tout s'est accéléré :l'apprentissage de la langue, la connaissance de la France...À partir du moment où tu peux te poser, tu peux t'investir dans ton insertion !" 

Ilias, réfugié accueilli dans le cadre du programme ELAN, volontaire lors du premier chantier participatif IMBY

" Ce que je trouve très beau dans ce projet, c'est justement qu'il favorise les liens entre les différents acteurs qui y participent et permet ainsi de mobiliser beaucoup de solidarité. J'espère que cela portera ses fruits et que les habitants des petites maisons s'y sentiront bien ! "
Hélène, volontaire lors du deuxième chantier participatif IMBY
" Bravo pour ce très beau projet ! C'est magnifique toutes les actions de solidarité qui se développent en France. Parlons-en, essaimons les et elles prendront le pas sur la peur et la morosité. "
Anonyme, sur la plateforme de crowdfunding des petites pierres
" Accueillir la tiny-house c’était un moyen d’accueillir des réfugiés, qui était quelque chose qui nous tenait à cœur depuis longtemps, mais sans forcément qu’on sache comment procéder. Et là grâce à cet accompagnement on est sûr que cela va pouvoir se faire dans les meilleures conditions. "
" Elle correspond exactement à ce que nous on pouvait facilement faire, puisqu’on avait un coin du jardin qui n’était pas utilisé. Ce qui aurait été un peu plus compliqué c’est s’il avait fallu accueillir les gens directement à la maison. On pensait qu’avec les enfants c’était pas forcément évident. Là avec la maison qui arrive cela facilite les choses. "

Dominique, accueillant IMBY
" C’est tellement fluide qu’il n’y a rien d’extraordinaire. On apprend à se connaître, on se voit régulièrement mais pas très longtemps. C’est une chouette relation qui se construit dans le temps. "
Charlotte, accueillante IMBY
 

NOS PARTENAIRES

COLLABORATION